Opéra de Zurich – Soundboard

///Opéra de Zurich – Soundboard

Opéra de Zurich – Soundboard

Opéra de Zurich – Soundboard2018-07-27T13:28:07+02:00

Ignatius-Soundboard dans l’Opéra de Zurich

Le problème

L’acoustique dans la fosse d’orchestre n’atteint plus le standard élevé de l‘orchestre. La sonorité de l’orchestre se dilue dans la salle des spectateurs, le charme et l’éclat lui font défaut.

Le projet

L’expérience positive acquise par les musiciens de Berne a amené le directeur d’orchestre de la „Zürcher Philharmonia“, Heiner Madl, à tester la table d‘harmonie Ignatius en décembre 2011 sur le site. Résultat : L‘installation à demeure de la table d‘harmonie Ignatius a été décidée déjà pour l’été 2012.
Le challenge pour Ignatius a consisté dans le fait que pour l’opéra de Zurich il a fallut développer une surface en tout état de cause appropriée à la scène en pin d’Orégon couramment utilisée pour les planchers de scène. A cet effet des essais de charge statiques ont été réalisés chez l‘organisme de contrôle des matériaux de Braunschweig.

Résonance

»„et oui, la sonorité est maintenant à la fois transparente et monumentale, et pourtant elle n’est pratiquement plus trop forte!“ «
Heiner Madl, directeur de l’orchestre Philharmonia de Zurich

A l’occasion de la première à Zurich de „Roméo et Juliette“ de Prokofiev Wiebke Hüster a écrit dans le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung:

»Cette musique n’a guère jamais transportée autant de signification. Chaque pupitre d’instruments s’est mis en évidence avec finesse tout en s‘intégrant comme ensemble dans le corps sonore. Les cuivres ont été une réelle sensation.«
Wiebke Hüster, FAZ vom 15.10.2012

Heiner Madl, directeur de l’orchestre Philharmonia de Zurich à ce sujet:

»Naturellement notre orchestre a joué d’une manière remarquable, le chef d’orchestre a trouvé l’accès correct et le rythme pour l’œuvre, mais la base de cette réussite est cependant à rechercher dans nos nouveaux planchers acoustiques. Jusqu’à cet été nous n’avions purement et simplement pas les conditions de sonorité, pour atteindre les effets décrits.«
Heiner Madl, directeur de l’orchestre Philharmonia de Zurich

Foto: Dominic Büttner